Mes soins contre la couperose


Lifestyle, Soins / lundi, janvier 8th, 2018

Depuis ma grossesse, la couperose s’est immiscée petit à petit sur mes joues. Ma dermatologue m’avait fait espérer qu’elle partirait après l’accouchement, une fois que les hormones de seraient un peu calmées…
Mais ça a été bien pire ensuite… Merci les poussées interminables 😅
J’ai attendu en me disant que cela allait se résorber, mais le temps n’y a rien fait. Je suis donc retournée chez ma dermatologue, et là, mauvaise nouvelle… j’avais bien une couperose installée qui s’alliait à une légère rosacée. La combo au top…

Qu’est-ce que la couperose ?

J’ai bien évidemment voulu en savoir un peu plus que ce dont me parlait ma dermatologue. Voici ce que j’ai pu récupérer comme informations à ce sujet:
La couperose touche principalement les peaux claires et sensibles (merci mes années de cabines UV pour être bronzée…). Ce sont des petits vaisseaux qui se dilatent, et en général cela ne se résorbe pas, localisés aux joues, ailes du nez mais peuvent aussi s’étendre sur le menton et le front. À ce stade, il n’y a que la possibilité de soulager les zones atteintes en prenant soin de sa peau, et de camoufler du mieux possible. On fait souvent à tort le lien entre consommation d’alcool et couperose (eh non, je ne suis pas une alcoolique, même si mes joues rouges en donne l’impression 😂), mais cela a tout de même un effet néfaste, tout comme le café, le tabac (je rêve de ne jamais avoir connu la cigarette…), les plats épicés, etc.

Quand la couperose devient rosacée

La couperose est une première étape, bien désagréable, avant le stade de couperose rosacée, encore mieux ! (Je blague) La rosacée va et vient par poussées, j’étais en plein dedans quand j’ai commencé l’écriture de cet article, d’où l’envie de vous en parler. Donc la rosacée ce sont de papules qui se développent dans les zones concernées, qui sont souvent pustulent. Je vous épargne les images … si intérêt je vous invite à aller voir le blog de Mathilde Lacombe qui donne également son traitement dans son récent article !

Mes soins

J’ai décidé de prendre les choses en main, et de m’occuper de ma peau suite à une poussée bien gênante.

Routine du soir

Pour ne pas agresser ma peau, je la démaquille en douceur tous les soirs avec de l’huile d’amande douce (et non l’huile de coco, comme je l’expliquais dans un précédent article). Puis à l’aide deux cotons lavables qui sont disponibles dans le kit zéro déchet de GreenMop, j’enlève le maquillage tout en douceur. Ensuite j’utilise de l’hydrolat d’hamamélis ou de l’eau florale d’hélichryse italienne, selon mes envies. Qui s’utilisent comme un tonique et qui apaisent les rougeurs des peaux sensibles. Je tamponne puis j’applique un mélange de gel d’Aloe Vera et d’huile de chanvre bio que je stockent au frigo pour un effet rafraîchissant et tonifiant.

Routine du matin

J’ai aussi mes produits fétiches lorsque plus rien ne calme la sensation d’échauffement et de sécheresse, que j’utilise le matin afin d’affronter sereinement les changements de température. Après m’être lavée le visage avec un savon surgras, j’utilise le spray Serozinc de La Roche Posay à base de zinc (le même que l’on utilise sur la peau rougie des fesses de bébé), puis j’applique la crème Lipskar de la même marque mélangé à la crème anti-rougeurs d’Eucerin.

Depuis que j’ai entrepris cette routine, je vois une nette différence au niveau des rougeurs. Même si parfois avec la fatigue ou en fin de journée elles sont plus prononcées, je n’ai plus la sensation de brûlure comme auparavant.

Maquillage

Au niveau du maquillage, j’utilise exclusivement le fond de teint minéral de Kayenne qui est juste magique : pas d’effet masque, la peau respire et n’est pas agressée inutilement par des produits nocifs et il couvre à merveille. Lorsque mes rougeurs sont plus fortes, j’applique un correcteur vert en stick de Vichy (que je pense changer une fois terminé car il me semble qu’il agresse quand même ma peau).

Alimentation

L’alimentation a également un grand rôle à jouer dans les problèmes de santé, et notamment de peau. J’ai complétement éliminer le lait de mon alimentation, sauf les yaourts que je mange que très rarement. Et bien je vois une nette différence sur ma peau et comment elle réagit. Il y a également le problème du gluten, que j’ai énormément de peine à faire totalement disparaître de mon alimentation, j’aime bien trop les pâtes ! Mais j’ai goûté récemment des pâtes sans gluten de la Migros et franchement elles étaient très bonnes. Je pense consulter une naturopathe afin de m’aider à approfondir toutes les pistes possibles.

J’espère que cet article pourra aider certaines d’entre vous qui souffrent de couperose. N’hésitez pas si vous avez des questions à les mettre en commentaire !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Une réponse à « Mes soins contre la couperose »

Laisser un commentaire