Mon argent bien placé


Lifestyle / vendredi, mai 24th, 2019

L’argent est la première source de pollution. Vous le saviez ? NOTRE argent, l’argent de toi, de moi, nos micro-économies autant que les grosses sommes. Il contribue à 41% de nos émissions de CO2.

En effet, notre argent placé en banque est très très très mal utilisé par ces dernières. Ce qui échappe complètement à notre maîtrise. Personnellement je ne me suis jamais posée la question pendant des années… Mais dans un cheminement de vie éco-responsable et de réflexion, je me suis informée. C’est en s’informant et en remettant en question nos vieilles habitudes que l’on évolue vers un monde meilleur.

Je m’étais renseignée à propos d’une banque responsable il y a quelques mois, et le vrai déclic a eu lieu lors la publication sur Instagram de Envers et contre Tout, au sujet de notre argent et son placement par les banques dans des entreprises et des projets ultra-polluants. Dans le même temps, j’ai lu le livre de Jérôme Pichon « Famille en transition écologique » (que je vous recommande vivement !) dans lequel il donne des faits précis et les effets qu’a notre argent socialement et sur le climat.

J’étais chez Postfinances. J’ai donc cherché rapidement si ses placements correspondaient effectivement à mes valeurs ou non. Premier de la liste, Nestlé (que je boycott) puis Novartis, Roche, UBS (une autre banque qui n’est pas du tout dans les placements durables…) L’argent est donc placé dans des entreprises polluantes qui produisent 70% de CO2.

Ahurissant, n’est-ce pas ? Et le pire c’est qu’il s’agit de mon argent et que l’on ne me demande pas mon avis. C’est pourquoi s’informer est très important.

Et puis à côté de cela, Postfinances proposes des placements « durables ». Wow… ils n’ont de durables que le nom, car à y regarder de plus près on constate vite que les entreprises concernées sont également polluantes. Il est très facile de proposer du durable qui n’en est pas, et ainsi se déculpabiliser et attirer des clients mal informés mais pleins de bonnes intentions.

J’ai donc décidé de changer de banque.

C’était une sensation étrange, je l’avoue. Un mélange à la fois d’euphorie de m’activer pour le changement, et d’autre part la peur liée à mes croyances infondées (perte d’argent, danger à long terme, etc). Et je me suis dit « Écoute ta volonté de vivre dans un monde meilleur et lâche tes peurs, lance toi« .

Oui car j’ai envie de sortir de cette inertie et avoir le courage de faire de grands pas. Là, maintenant. Avant qu’il ne soit trop tard.

La seule et unique banque durable et écologique en Suisse est la Banque Alternative Suisse. En une matinée, j’ai ouvert mon nouveau compte courant et mon compte épargne. Investir dans l’avenir, pour moi c’est pouvoir réaliser de vrais placements durables qui ont du sens et qui me correspondent.

Malheureusement, pour l’instant la BAS ne propose pas de compte épargne pour enfant. Je n’ai donc encore pas ouvert de compte pour mettre quelques sous de côté pour E. Je suis encore en réflexion.

En faisant ce cheminement, j’ai découvert que de plus en plus de personnes sont sensibles à cette problématique de placement, et cela m’a rassurée. Alors où que vous en soyez dans votre réflexion et vos recherches, faites ce qui vous semble le plus cohérent avec vos idéaux, et n’hésitez surtout pas de rêver à un monde meilleur. Pour nous. Pour nos enfants. Pour tous les êtres humains et la planète.

Pour aller plus loin:

Si vous avez des questions sur cette transition, je vous réponds avec plaisir.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire